Agents de voyage > Informations > Saviez-vous que ? > Rencontre avec un pionnier dans le développement des croisières sur le Saint-Laurent

Saviez-vous que ?

20 septembre 2010

Rencontre avec un pionnier dans le développement des croisières sur le Saint-Laurent

Ross Gaudreault

Nous avons récemment eu le plaisir et le privilège de discuter avec l’un des membres fondateurs de l’Association des Croisières du Saint-Laurent, Monsieur Ross Gaudreault, président-directeur général du Port de Québec. Une rencontre passionnante et stimulante que nous souhaitons partager avec vous. 

M. Gaudreault, parlez-nous de votre carrière au Port de Québec ?
Depuis 23 ans, je suis le grand patron au Port de Québec.  J’ai eu le plaisir de contribuer à l’expansion du Port et de voir sa magnifique évolution au cours des années.  Je suis fier de notre grande équipe de travail comptant plus de 70 personnes sans oublier les nombreux collaborateurs du port tels que les débardeurs, les arrimeurs, etc.  Cette équipe fait la force du port et contribue largement à notre succès.  Mon rôle vise à m’assurer du meilleur développement possible de l’ensemble des activités portuaires.
 
Pouvez-vous nous expliquer comment a débuté la belle histoire du développement des croisières sur le Saint-Laurent ?
Tout a commencé en 1987 lorsque j’ai pu admirer pour la première fois un bateau de croisière accosté à Québec.  Si je me rappelle bien, il s’agissait d’un bateau appartenant à la ligne de croisières Royal Viking.  Il était magnifique ! J’ai pu, à ce moment précis, constater l’engouement et la curiosité des gens de Québec pour les croisières. C’est alors que je me suis dit qu’une belle façon de rallier les gens de la région aux activités portuaires de Québec, serait développer un volet croisières pour le Port de Québec.

Bien que l’activité principale du Port soit la manutention de marchandises générales et de vracs solides et liquides, il est clair que ces importantes activités ont un côté beaucoup moins « glamour » que les superbes bateaux de croisières et les nombreux passagers provenant de différents pays en visite dans notre belle ville de Québec.

Ce volet croisière nous a donc permis de trouver un fort appui de la part de la population locale et a beaucoup contribué au développement de l’ensemble du Port.   Nous avons donc débuté la commercialisation de Québec comme destination croisière et par la suite, nous avons regroupé les efforts de quelques escales pour travailler au développement de la destination du Saint-Laurent en formant l’Association des Croisières du Saint-Laurent.

Parlez nous des retombées économiques générées par les activités du Port et plus particulièrement des croisiéristes ?

Le Port figure parmi les trois premiers ports en importance au Canada en termes de volume de tonnage avec Montréal et Vancouver.  Nous générons plus de 6000 emplois directs et indirects dans la région et les activités portuaires engendrent des retombées économiques de 350 à 400 millions $ par année à Québec.  C’est beaucoup !  Bien que le volet croisière ne représente qu’une petite portion de nos activités, il compte pour beaucoup dans les retombées.  Il faut penser au nombre de passagers et membres d’équipage qui débarquent à Québec pour des excursions de quelques heures et même de quelques jours!  Je suis d’ailleurs très fier de dire que le port de Québec n’est plus seulement un port d’escale mais également un port de destination pour quelques bateaux.  Ainsi, nous avons des croisières qui débutent ou se terminent à Québec, donc les passagers en profitent souvent pour découvrir la ville avant ou après leur croisière.

Racontez-nous ce qui vous satisfait le plus dans votre rôle à la direction du Port?
Je suis très heureux de constater les résultats obtenus suite aux efforts soutenus de toute l’équipe.  Au cours des années, j’ai assisté à la croissance du Port et c’est une grande satisfaction pour moi.  J’ai été très heureux de voyager pour faire connaître notre destination et ainsi contribuer à son développement.  Je me rappelle encore mon premier salon à Miami au printemps 1987.   A l’époque, ce salon réunissait quelques 800 personnes alors qu’aujourd’hui on y retrouve pratiquement 15 000 participants ! 


A votre avis, quel est le plus bel atout de l’escale Québec pour les croisiéristes ?
Je répondrai très certainement l’accès au Vieux-Québec!  En effet, les voyageurs arrivent dès leur débarquement en plein centre de Québec.  La vue magnifique sur le Fairmont Château Frontenac conquit à coup sûr !  Il faut également mentionner l’accueil chaleureux des gens de Québec très présents près des quais à l’arrivée des bateaux.   Nous sommes une rare destination au monde où les passagers sont rapidement et facilement mis en contact avec la population locale et cet aspect est particulièrement apprécié.  De plus, notre ville est très sécuritaire et les visiteurs le remarquent. Selon un récent sondage effectué par la ligne Holland America, l’escale Québec remporte la plus haute cote de satisfaction des passagers parmi toutes les destinations.  C’est un bel honneur !

Avez-vous d’autres projets de développements au Port de Québec ?
Nous avons toujours des projets sur la table! Ceci dit, avec les nombreux investissements réalisés au cours des dernières années, nous sommes bien organisés pour satisfaire aux besoins actuels.   Notre prochain défi est de rentabiliser nos installations avec la venue d’un plus grand nombre de bateaux en saison estivale. Le mois de septembre est bien rempli toutefois, les mois de juin à août sont beaucoup plus calmes.  Pourtant nous avons de beaux atouts pour les visiteurs avec de nombreux événements et festivals en été.   La compétition entre les destinations est forte sur ces mois, de nombreuses escales sont attrayantes en cette saison et nous avons un gros travail à faire afin de convaincre les lignes de croisières de développer de nouveaux programmes sur le Saint-Laurent.


Qu’espérez-vous pour la prochaine année pour les croisiéristes et pour l’escale Québec ?
Je souhaite que l’on poursuive les efforts pour attirer plus de lignes de croisières sur une plus longue période.  Je serais ravi qu’une importante ligne de croisières fasse de Québec son port d’attache.   Cela serait une belle réalisation !  Pour ma part, je prendrai ma retraite en fin d’année mais je continuerai d’observer les magnifiques bateaux qui accostent au pied du Vieux-Québec !


Nous vous remercions infiniment M. Gaudreault et nous saluons votre excellent travail et votre belle contribution dans le développement des croisières sur le Saint-Laurent.

M'inscrire Abonnez-vous afin de recevoir le bulletin de l’ACSL.
© Association des croisières du Saint-Laurent 2012 - 2019 Québec Original Développement économique Canada