> > Arrivée du MS Maasdam à Sept-Îles

20 mai 2009

Arrivée du MS Maasdam à Sept-Îles

Le gouvernement du Canada accorde 10 030 210 $ pour la réalisation de six projets favorisant l'accès sur la Côte-Nord aux croisières internationales

Sept-Îles (Québec), le 19 mai 2009 - Participant à la cérémonie qui soulignait l'arrivée à Sept-Îles du premier bateau de croisière, le ministre d'État de Développement économique Canada, l'honorable Denis Lebel, a fait l'annonce aujourd'hui de six contributions non remboursables s'élevant à 10 030 210 $ au total. Les fonds consentis permettront de développer des produits d'appel touristique et de mettre en place les installations portuaires et la structure d'accueil à l'intention des croisiéristes qui font escale aux ports de Havre-Saint-Pierre, de Sept-Îles et de Baie-Comeau.

« Le majestueux fleuve Saint-Laurent possède tous les atouts pour susciter l'intérêt des touristes. D'ailleurs, effectuer une croisière sur la Côte-Nord, c'est se donner la chance d'admirer des paysages uniques où mer et montagnes jouent de dualité pour composer un tableau époustouflant. L'arrivée du MS Maasdam à Sept-Îles fait honneur à toute cette région qui a su se mobiliser autour d'un projet emballant et souligne de façon éloquente le travail de longue haleine des acteurs socioéconomiques, des communautés autochtones et des intervenants touristiques locaux. Les partenariats stratégiques à la base de ce projet facilitent la coordination des activités entourant le séjour des croisiéristes dès leur arrivée, l'objectif étant bien sûr de rendre leur expérience inoubliable. Nous sommes fiers de soutenir le milieu dans
ses efforts pour se démarquer et innover », a déclaré le ministre d'État.

En 2006, 154 000 croisiéristes ont choisi de venir au Québec, ce qui a généré des revenus d'environ 77,5 millions de dollars et contribué au maintien d'un millier d'emplois. L'industrie des croisières internationales connaît actuellement une forte croissance. On estime que les retombées envisagées d'ici 2014, seulement pour le Québec, sont prometteuses : les dépenses engagées par les touristes devraient tripler, ce qui signifie l'injection dans l'économie d'environ 1,4 milliard de dollars. De plus, on prévoit la création ou le maintien de 3 100 emplois.

« Dans son plus récent budget, le gouvernement du Canada met l'accent sur le développement de secteurs d'activité porteurs comme celui du tourisme et de créneaux prometteurs comme celui des croisières internationales. À cette fin, l'enveloppe budgétaire (initialement de 46 millions de dollars) consacrée à l'Initiative qui vise à appuyer le développement des croisières internationales le long du Saint-Laurent et de la rivière Saguenay, sera majorée de 12 millions de dollars par année en 2011-2012 et 2012-2013 au profit des collectivités qui vivent aux abords du fleuve », a souligné M. Lebel.

Selon diverses études, trois des six ports d'escales offrant les meilleures perspectives de croissance à caractère touristique et de diversification économique au Québec se trouvent sur la Côte-Nord. C'est pourquoi le développement d'escales de croisières internationales est considéré comme un créneau prioritaire par le bureau d'affaires de Développement économique Canada dans cette région.

Une fiche d'information est annexée.

- 30 -

Sources :
Lyne Montpellier
Communications
Développement économique Canada
Tél. : 1-800-567-8637

Éric Lefebvre
Adjoint spécial principal, Communications
Cabinet de l'honorable Denis Lebel
Développement économique Canada
Cell. : 613-608-7906

Fiche d’information Annonces DEC Côte-Nord [422 Ko]

M'inscrire Abonnez-vous afin de recevoir le bulletin de l’ACSL.
© Association des croisières du Saint-Laurent 2012 - 2019 Québec Original Développement économique Canada