Compagnies de croisières > Informations > Saviez-vous que ? > Nancy Houley : une passionnée de la vie et des croisières

Saviez-vous que ?

19 octobre 2017

Nancy Houley : une passionnée de la vie et des croisières

Nancy Houley

Chaque port d’escale québécois compte bon nombre d’individus dévoués vis-à-vis du développement de leur destination.  L’escale Québec ne fait pas exception à la règle.   En 2012, Nancy Houley  a rejoint l’équipe du Port de Québec au poste de directrice de développement des croisières. Depuis ce temps, elle conjugue sa vaste expérience du développement des affaires avec sa passion pour la vie et les gens pour faire de Québec une destination croisière incontournable.  Nous avons eu l’occasion de discuter avec elle récemment et il nous fait plaisir de partager cette rencontre avec vous. 

  • Tout d’abord, Mme Houley, parlez-nous de l’histoire des croisières pour la ville de Québec.

C’est une longue histoire d’amour qui unit les croisières et la ville de Québec. Bien sûr, Québec a reçu un bon nombre de navires de croisières à l’époque des grandes migrations avant le développement de l’aviation commerciale. Par la suite, la relation entre les compagnies de croisières et Québec a vraiment pris de l’ampleur à la fin des années 80. En effet, des démarches ont été faites afin de présenter la ville de Québec comme destination aux compagnies de croisières. Localement, on avait pu constater l’impact de la visite d’un navire de croisières auprès de la population et nous étions convaincus que la ville de Québec avait beaucoup à offrir aux croisiéristes. En effet, il s’agit, notamment, de la première agglomération urbaine située au nord du Mexique à recevoir l’honneur d’être répertoriée sur la prestigieuse Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

En plus, avec un terminal de croisières situé au pied du Vieux-Québec, ce projet de développement avait tout pour réussir. Il y avait tout de même plusieurs embûches afin d’accéder au but et de s’inscrire dans les itinéraires réguliers des compagnies de croisières. Le mot d’ordre a été de miser sur la promotion de couleurs automnales et de convaincre les compagnies de croisières de profiter de leur repositionnement entre la fin de saison en Europe et le début des croisières dans les Caraïbes afin de faire un détour par le St-Laurent et, plus spécifiquement, par Québec. Les initiatives du Port et de l’Office de tourisme appuyées par la suite par l’Association des croisières du Saint-Laurent ont permis à Québec de se positionner avantageusement. Nous sommes maintenant heureux de faire partie des ports remportant les meilleures appréciations des clients pour la plupart des compagnies, notamment de Royal Caribbean Cruise Line, Holland America, Norvegian Cruise Line.

  • Vous faites également partie du conseil exécutif de l’ACSL. Quel est votre rôle et quels sont les objectifs que vous souhaitez atteindre au cours de votre mandat ?

J’ai rejoint le conseil d’administration de l’ACSL dès mon arrivée dans l’industrie des croisières à l’été 2012 et j’occupe le poste de vice-présidente ACSL depuis le printemps dernier. Ce qui m’importe tout particulièrement est de m’assurer de rassembler les efforts de toutes les escales dans le but d’atteindre notre objectif d’un million de passagers annuellement dans les escales du et ce, d’ici 2027. Je désire consacrer nos énergies à bâtir des relations d’affaires solides avec les compagnies de croisières afin de développer la confiance des planificateurs d’itinéraires vis-à-vis de nos escales. Je crois que nous disposons de tout ce qu’il faut pour réussir à atteindre notre but.

  • Qu’est-ce qui vous fascine dans votre métier et vous plaît le plus au quotidien?

Je suis particulièrement fascinée par notre industrie qui nous permet de promouvoir des lieux qui nous tiennent à cœur, qui font partie de notre culture et qui nous ressemblent. Jusqu’à présent, j’ai vu très peu d’industrie où le produit promu est si proche de nous. Nous vendons littéralement notre attachement à notre destination et à notre coin de pays. Je réalise que je peux faire partie du changement pour notre communauté et que je contribue à faire connaître ma région. C’est gratifiant de jouer ce rôle d’entremetteuse entre les compagnies de croisières et les fournisseurs de prestations touristiques de la région de Québec.

  • Selon vous, quels sont les atouts de la destination du Saint-Laurent et du Québec pour les croisiéristes et pour les lignes de croisières ?

Dans un premier temps, je dirais que notre culture francophone est un bel atout qui charme les clients à tout coup. En plus, la diversité de notre offre d’une escale à une autre permet aux compagnies de croisières de mettre en place des itinéraires intéressants, diversifiés et attrayants. Je crois également que notre passé historique joue un rôle important dans l’appréciation des passagers qui suivent les traces de la découverte de l’Amérique du Nord à bord des navires.

L’accueil chaleureux des québécois constitue également un atout majeur pour notre destination. Il est assez fréquent lors de nos rencontres avec des clients à l’étranger de constater l’excellente réputation du Québec. Cela fait plaisir de voir que l’accueil de visiteurs au Québec a comme impact de permettre aux gens d’affaires de se faire connaître et se faire apprécier au niveau international.

  • Y a-t-il des projets de développements particuliers destinés aux croisiéristes dans votre escale?

Nous avons eu le plaisir d’inaugurer cet été la nouvelle Place des canotiers. Ce parc, situé juste à côté du terminal, vient agrémenter le séjour des passagers des croisières. Au début octobre, nous avons également inauguré le quai 81- Paquet à Lévis. L’ajout de ce lieu d’accueil nous permet d’améliorer l’expérience clients, en plus d’accroître notre capacité sur le Saint-Laurent pour le bénéfice de toutes les escales. 

En termes de développement des affaires, nous consacrons beaucoup d’énergie à positionner notre escale comme une destination idéale pour les familles. Bien que l’automne soit magnifique avec ses couleurs flamboyantes, les activités estivales sont nombreuses et variées.

  • Quelle est votre recommandation d’activités « coup de cœur » au Québec pour les croisiéristes?

Il m’est difficile de choisir un seul coup de cœur pour le Québec. Ayant eu le plaisir et le privilège d’effectuer une tournée de toutes les escales du Saint-Laurent, je peux affirmer que notre destination a tout ce qu’il faut pour plaire aux passagers des croisières, peu importe leur provenance. Que les gens soient à la recherche d’urbanité, d’histoire, de traditions, de paysages ou d’activités en plein nature, ils seront bien servis au Québec.

  • Quels sont vos souhaits pour la prochaine saison touristique ?

Mon plus grand souhait serait que chacun des passagers qui nous visitent cette année en parle à dix de ses amis. Ceci favoriserait grandement la notoriété de l’itinéraire Canada-New England et plus spécifiquement du Saint-Laurent. Outre cet aspect, je mise sur notre modèle d’affaires québécois et notre créativité pour poursuivre la croissance de notre destination de manière exponentielle pour les vingt prochaines années !

En terminant, nous tenons à remercier Mme Nancy Houley pour avoir partagé son enthousiasme et sa passion pour le développement des croisières au Québec. Nous sommes convaincus que, comme nous, vous avez été conquis par l’énergie et la joie de vivre de Nancy. Bonne continuation !

M'inscrire Abonnez-vous afin de recevoir le bulletin de l’ACSL.
© Association des croisières du Saint-Laurent 2012 - 2019 Québec Original Développement économique Canada